20 juillet 2009

S comme...

Comment parler de Shanghai sans évoquer cet être aussi surprenant qu' imprévisible...
Une petite description s'impose pour tenter de cerner ce personnage incontournable de la vie Shanghaiènne!

L'attente d'abord! Vous, main tendue, sur un trottoir  et sous une chaleur accablante...l'attente disais-je...elle peut durer longtemps parfois!...entre quelques crachas fraichement déposés par l'autochtone, vous levez le bras...toujours et encore!

Puis, la libération, la fraicheur de l habitacle vous fait déjà rêver, voila le Shufou qui s'arrête...miracle? non...le début d'un long effort!

Un effort linguistique d'abord! Vous vous asseyez sur la banquette blanche, et tenter de prononcer avec votre plus bel accent cette belle langue qu'on appelle Pinyin! Xinzha Lu Huanghe Lu!  Tous les efforts du monde n'y feront rien! Remuer la langue dans tous les sens, répéter d'un ton assuré, NON! Le Shufou est un puriste!Un vrai! Seul un accent d'une perfection déconcertante pourra le décider à comprendre!

Quelques minutes passent...puis enfin...le déclic! Ses mains, laissant apparaitre un minuscule pouce surmonté d'un immense ongle, se mettent a agripper le volant et en avant la musique!

Une course poursuite digne d'un Crazy Taxi commence! Un bon Shufou est un Chauffard fou! Il roule, accélère, klaxonne allègrement!et s'en donne à cœur joie, pensant bien faire! Votre vie est entre ces mains! Sa gorge retentit, il baille tel un phoque, se récure l'oreille, chante parfois, rigole souvent, freine rarement, mais ce Shufou demeure un être indispensable...

Imaginez! 11RMB en moyenne la course! Un croissant français pour un peu prés un quart d'heure de fraicheur et plus de 5 kilomètres parcourus!Le choix est vite fait!

Peut-être que le Shufou est en fait tout simplement ce Vélib introuvable, gage de rapidité et de frayeur incomparable!   

Rendons à César ce qui est à César, cet article a été rédigé par Nicolas, notre belle plume d'HEC





Posté par Sixt à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur S comme...

Nouveau commentaire