10 août 2009

Message de Delphine

Voilà une description de notre coloc par Delphine, une amie de Dauphine venue nous rendre une petite visite d'une semaine:

PB260006

C’est un peu émouvant de m’exprimer face à des milliers, voire des millions de lecteurs que représentent les amis de Sixtine, Geoffroy et Nicolas mais ma semaine dans la maison du bonheur a été tellement formi« double» que je me lance !

Pour ce qui est de Shanghai (le Carrefour local et ses serpents vivants, la fabrique ou le paradis du vêtement sur mesure, les chauffards, les odeurs, les gouttes d’eau bizarres alors qu’il ne pleut pas, la peau qui colle à peine sorti(e) dehors, la lutte physique dans le métro…) je vous laisse tout découvrir dans ce blog. Vous apprendrez vite à établir un rapport de force avec les voitures, feinter les crachats, anticiper les odeurs et respirer par la bouche, donner des coups de coude pour s’assoir dans le métro. L’Homme retrouve rapidement son instinct d’animal pour survivre en Chine, et ça s’avère finalement assez jouissif.

Mon vrai sujet c’est la Maison du Bonheur. Deux garçons, une fille (ne vous fiez pas à certaines photos peu flatteuses) et beaucoup de passage ! Heureusement qu’ils sont là pour tous nous accueillir : touristes, futurs stagiaires en vadrouille qui posent leur valise, étudiants en quête d’appart.. Le matelas est dur mais l’accueil chaleureux !

C’est quoi la Maison du Bonheur ? C’est Nico qui repasse en caleçon le matin, qui nous interrompt en plein visionnage de Secret Story pour chanter une chanson dont il ne connait que l’air, qui siffle Murray Head avant d’aller bosser, qui nous fait des tours de magie à couper le souffle. Une oreille toujours attentive, un mot gentils et si jamais il s’emporte (« crapule »), il saura faire pénitence avec humour et diplomatie et il ne partira jamais le matin sans vous dire au revoir.

C’est aussi Geoffroy qui ramène une baguette de pain le soir à la parisienne, qui saura toujours vous faire rire en chuchotant mais avec le mot juste, qui connaît le décompte exacte (M/J/H/S) avant le retour, qui vole des mains en plastique qui applaudissent en soirée avant de les offrir à un petit enfant Chinois (ooooh), qui galère à faire sa lessive dans la baignoire, qui se fait griller des tartines de brioche locale nappée de sirop d’érable, qui rêve de gésiers et de saucisson..

Enfin, c’est Sixtine, qui laisse un petit mot le matin avant de partir avec des cœurs et des dessins, qui prépare avec amour un thé sans lésiner sur le miel, qui confond rhume et cancer en stade terminal, qui tente des rapprochements le soir sous la couette (méfiez vous de sa technique « je mets la clim à 15° pour que tu veuilles te réchauffer ou à 25° pour que tu te déshabilles »), qui prend tout le courrier avant d’aller en soirée, qui avant ça prenait le courrier dans la boîte du voisin, qui rentre à 19h pour vous impressionner mais qui est sur Deezer depuis 17h30.

C’est une folle ambiance, on attend impatiemment 19h pour qu’ils rentrent et qu’on ailler diner dans un « boui-boui » local. Vous pourrez les remercier avec quelques chips et du soda à la prune (hummm), en faisant un brin de ménage mais pas trop car c’est un bordel organisé, en achetant à la supérette du miel, de la bière et du pain brioché !

Posté par Sixt à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Message de Delphine

Nouveau commentaire