XingJiaColoc

01 septembre 2009

les insectes sont nos amis ... ou pas

Le Cafard a Shanghai … Ici je ne vous parle pas du petit coup de cafard qui nous tombe tous dessus un jour ou l’autre, après une rude journée de travail, ou tout ce qui nous fait d’habitude rire chez les chinois devient exaspérant, ou l’éloignement nous pèse et ou une bonne baguette avec du bon fromage et un verre de vin nous manquent.
Non, je vous parle de l’insecte. La version chinoise du cafard est plutôt impressionnante, il est gros, laid, et il vole ! Peu de temps après notre installation, nous avons fait sa connaissance, un soir, il s’est présenté a nous dans le salon. Rencontre furtive, qlq cris de Nico, suivis de rires, puis plus rien. Plus rien jusqu’a hier soir … Argghhhhh … Il m’a surprise a un moment clé de ma journée, le moment tant attendu ou après une journée chargée je me fais couler mon bain dans la perspective d’une demi heure de détente trempette. Notre ami s’était tranquillement installé dans MA baignoire. Cris, encore, frôlant la crise d’hystérie. Mes valeureux colocs sont arrivées a mon secours, et après une course poursuite qui s’est finie dans MA chambre, un coup de tong de Nico, fatal, lui a ôté la vie …
Tapis dans un recoin sombre (et sans doutes sale) de notre appartement, la progéniture du défunt nous guette et attend le moment propice pour se venger. La lutte des classes a commencé dans la Maison du Bonheur, elle sera féroce. Nous vous tenons au courant de son issue.

Posté par Sixt à 11:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]


10 août 2009

Message de Delphine

Voilà une description de notre coloc par Delphine, une amie de Dauphine venue nous rendre une petite visite d'une semaine:

PB260006

C’est un peu émouvant de m’exprimer face à des milliers, voire des millions de lecteurs que représentent les amis de Sixtine, Geoffroy et Nicolas mais ma semaine dans la maison du bonheur a été tellement formi« double» que je me lance !

Pour ce qui est de Shanghai (le Carrefour local et ses serpents vivants, la fabrique ou le paradis du vêtement sur mesure, les chauffards, les odeurs, les gouttes d’eau bizarres alors qu’il ne pleut pas, la peau qui colle à peine sorti(e) dehors, la lutte physique dans le métro…) je vous laisse tout découvrir dans ce blog. Vous apprendrez vite à établir un rapport de force avec les voitures, feinter les crachats, anticiper les odeurs et respirer par la bouche, donner des coups de coude pour s’assoir dans le métro. L’Homme retrouve rapidement son instinct d’animal pour survivre en Chine, et ça s’avère finalement assez jouissif.

Mon vrai sujet c’est la Maison du Bonheur. Deux garçons, une fille (ne vous fiez pas à certaines photos peu flatteuses) et beaucoup de passage ! Heureusement qu’ils sont là pour tous nous accueillir : touristes, futurs stagiaires en vadrouille qui posent leur valise, étudiants en quête d’appart.. Le matelas est dur mais l’accueil chaleureux !

C’est quoi la Maison du Bonheur ? C’est Nico qui repasse en caleçon le matin, qui nous interrompt en plein visionnage de Secret Story pour chanter une chanson dont il ne connait que l’air, qui siffle Murray Head avant d’aller bosser, qui nous fait des tours de magie à couper le souffle. Une oreille toujours attentive, un mot gentils et si jamais il s’emporte (« crapule »), il saura faire pénitence avec humour et diplomatie et il ne partira jamais le matin sans vous dire au revoir.

C’est aussi Geoffroy qui ramène une baguette de pain le soir à la parisienne, qui saura toujours vous faire rire en chuchotant mais avec le mot juste, qui connaît le décompte exacte (M/J/H/S) avant le retour, qui vole des mains en plastique qui applaudissent en soirée avant de les offrir à un petit enfant Chinois (ooooh), qui galère à faire sa lessive dans la baignoire, qui se fait griller des tartines de brioche locale nappée de sirop d’érable, qui rêve de gésiers et de saucisson..

Enfin, c’est Sixtine, qui laisse un petit mot le matin avant de partir avec des cœurs et des dessins, qui prépare avec amour un thé sans lésiner sur le miel, qui confond rhume et cancer en stade terminal, qui tente des rapprochements le soir sous la couette (méfiez vous de sa technique « je mets la clim à 15° pour que tu veuilles te réchauffer ou à 25° pour que tu te déshabilles »), qui prend tout le courrier avant d’aller en soirée, qui avant ça prenait le courrier dans la boîte du voisin, qui rentre à 19h pour vous impressionner mais qui est sur Deezer depuis 17h30.

C’est une folle ambiance, on attend impatiemment 19h pour qu’ils rentrent et qu’on ailler diner dans un « boui-boui » local. Vous pourrez les remercier avec quelques chips et du soda à la prune (hummm), en faisant un brin de ménage mais pas trop car c’est un bordel organisé, en achetant à la supérette du miel, de la bière et du pain brioché !

Posté par Sixt à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2009

Il est de coutume ...

Ici il est de coutume de bousculer sans s’excuser… En particulier dans le métro, à l’heure de pointe. Il faut donc jouer des épaules, d’un air assuré, à la limite du dédain, et ne compter que sur sa capacité à s’imposer pour sortir ou rentrer dans un wagon. Toutes excuses sera prises pour un signe de faiblesse…

Ici il est de coutume de roter allégrement après tout ingestion d’aliment. Je vous laisse imaginer l’ambiance dans un open space avec 20 chinois après le déjeuner. Ceci dit s’est une coutume que l’on peut assez vite intégrer a notre mode de vie (n’est ce pas Nico et Geo ?!), mais qui reste cependant assez choquante lorsqu’un de vos collègue (chinois) en fait l’usage lorsqu’’il vous explique un truc sur l’ordinateur et que vos têtes ne sont alors qu’a qlq centimètres d’écart…

Ici il est coutume de ne pas refuser lorsque l’on vous offre qlq chose. Même si c’est du calamar séché pour le gouter.

Ici il est coutume pour les hommes de remonter fièrement leur tee shirt ou chemise au dessus du ventre quand il fait chaud, la classe ultime étant quand il tient tout seul pour cause gros ventre.

Ici il est de coutume de se balader tranquillement en pyjama dans la rue a la nuit tombée… Aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Par contre l’histoire ne nous dit pas s’ils dorment avec.


Ces coutumes nous peuvent vous sembler bizarres, ou encore grotesques. Elles font pourtant partie de notre quotidien, et peut etre feront elles partie dans 6 mois de nos habitudes a nous ... Alors preparez vous au changement !

Posté par Sixt à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sorties et vie nocturne

Comment ne pas évoquer la vie nocturne à Shanghaï?! A l'image de la ville: éclectique, pleine de couleurs, d'ambiance et de rebondissements.

Ici, les possibilités de sorties sont infinies, tant le week-end qu'en semaine. Les expatriés ne connaissent pas le repos, et les chinois savent répondre à leurs envies les plus excentriques, et jusqu'au petit matin.

Toute sortie digne de ce nom commence par un restaurant. Les adresses pullules, il y en a autant que d'ethnies chinoises, auxquelles s'ajoutent les asiatiques en tout genre et les faux occidentaux. Quelques exemples: nous avons une affection particulière pour les Ouigours d'en face. Leur peuple subit une répression maquillée en soulèvement dans l'ouest de la Chine. Ils sont musulmans et spécialistes des pates. Le grand frere est un magicien: il transforme une boule de pate en spagethis d'1m de long en quelques secondes! Son eptit frere fait le service en costume traditionel, le tout pour moins d' 1€ par personne, un régal! A l'inverse, le Tepeniaki, un restaurant japonais ou tout est à volontée, y compris l'alcool, pour 13 euros. Mais point d'excès, la soirée est encore longue!

S'en suit le traditionnel "before" chez des amis d'amis dont le cousin a une amie en stage à Shanghai. Nous atterrissons dans des appartements incroyables, avec des gens installés depuis plusieurs mois déjà, d'autres qui arrivent, et cela fait un joyeux mélange débridé, et on ne rit pas que jaune. Les toits de gratte-ciel ont notre préférence, toujours accompagnées de la Tsintao, la biere locale à succès!

Puis viens l'heure la boite de nuit. Le taxi nous dépose en bas d'un building plein de boutiques de luxe, et il faut chercher l'étage pour choisir la bonne ambiance. Là on entre, un vnet nous décoiffe. La clim? Non! Le souffle des baffles qui décoiffent, beaucoup trop fort.. Mais la musique est presque bonne, les verres presque gratuits, et le travaille déja loin... On en profite un peu, pestacle au milieu de la soirée..
Certains partent se coucher, alors que d'autres répètent le scénario jusqu'à 5 fois dans la nuit, avant le lever de soleil sur le fleuve, et un brunch salvateur!
Le tout est de bien doser, pour profiter de tout, pas trop tard, pour etre presque frais le lundi matin, en pointant (à l'heure s'il vous plaît) au bureau!...
DSC00199

Posté par GodA à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2009

Kit de survie pour sac a main

DSC00240


Non, Shanghai ce n’est pas la jungle, pas besoin de machette pour couper les lianes lorsque l’on sort de l’appart. Cependant la possession de certains éléments est indispensable pour le bon déroulement d’une journée.

- L - Les basics : carte de métro (rechargeable of course) et portefeuille (avec photocopie de son passeport et son visa)

- - Une bouteille d’eau, même si elle ne restera pas longtemps fraiche, la chaleur environnante est telle que même sur de courts trajets la déshydratation vous guette.

- - Un parapluie. Le temps est traitre, la pluie arrive vite et s’installe souvent pour qlq heures. Et pour le coup ca n’a rien d’un crachin breton… De plus les chinoises en font un double usage car elles s’en servent aussi comme ombrelle. Et oui c’est pas très bien vu d’être bronzée, ca fait paysanne…

-   - Un flacon de « gel nettoyant spécial mains, sans eau sans savon », parce que c’est pratique, parce qu’on se sent souvent un peu cracra, et surtout parce que quand on est au resto il faut vraiment être très motivé pour aller au WC (dans les bouibouis chinois bien sur)

- -- Et surtout carnet Moleskine Noir, discret, pratique, sur lequel vous avez écrit les indispensables mots de chinois que vous n’arrivez toujours pas a connaitre au bout de 3 semaines, cad les basics pour le taxis (gauche, droite, stop), pour le resto (porc au caramel, addition, bol de riz, serveuse), pour les courses (combien ca coute, trop cher) et surtout votre adresse parce qu’on sait jamais, après une soirée un peu trop arrosée on a pas envie de se retrouver toute seule perdue dans Shanghai…

Posté par Sixt à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juillet 2009

L’Eclipse, c’est le remix

Nous ne pouvions ignorer ce phénomène. Articles dans le Daily China et dans le Figaro, bouche a oreille entre expat’, vendeurs de lunettes a la sortie du métro, … On le savait, on l’attendait, l’éclipse solaire du 22 juillet, visible uniquement en Asie, la plus longue depuis longtemps (record de 6min et 39s qui ne sera battu avant 2132).

Une journée pas comme les autres donc, sortie de l’appart vers 8h15 pour aller travailler, la fraicheur inhabituelle de cette matinée tranche avec la chaleur de ces derniers jours, plus de soleil mais d’épais nuages. Shanghai si dynamique d’habitude semble fébrile, sur le trajet du métro l’on peut surprendre qlq regards curieux/inquiets (pour les chinois, très superstitieux, l’éclipse est un signe annonciateur de catastrophes) vers le ciel … Les derniers achètent leurs lunettes (dont le prix est outrageusement passé de 12 a 50 RMB sur le marché noir).

8h45 arrivée au bureau. 9h35 branle bas de combat avec deux collègues français, les autres étant en réunion (pas de chance), sous une pluie fine nous descendons dans la rue. Et la, ca arrive, ‘le chien du ciel mange le soleil’ … La nuit tombe en 30 secondes, improbable, Shanghai la trépidante s’arrête, retient son souffle… Une douce fraicheur envahit la ville, un vrai bonheur. Impossible de voir le phénomène en lui-même car les nuages cachent le soleil. Dommage. Et puis au bout de 5 min, comme si de rien n’était le soleil revient…back to work, rdv en 2132 pour la prochaine, et pour les catastrophes qui doivent suivre, on vous tient au courant et on croise les doigts !

Posté par Sixt à 08:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juillet 2009

S comme...

Comment parler de Shanghai sans évoquer cet être aussi surprenant qu' imprévisible...
Une petite description s'impose pour tenter de cerner ce personnage incontournable de la vie Shanghaiènne!

L'attente d'abord! Vous, main tendue, sur un trottoir  et sous une chaleur accablante...l'attente disais-je...elle peut durer longtemps parfois!...entre quelques crachas fraichement déposés par l'autochtone, vous levez le bras...toujours et encore!

Puis, la libération, la fraicheur de l habitacle vous fait déjà rêver, voila le Shufou qui s'arrête...miracle? non...le début d'un long effort!

Un effort linguistique d'abord! Vous vous asseyez sur la banquette blanche, et tenter de prononcer avec votre plus bel accent cette belle langue qu'on appelle Pinyin! Xinzha Lu Huanghe Lu!  Tous les efforts du monde n'y feront rien! Remuer la langue dans tous les sens, répéter d'un ton assuré, NON! Le Shufou est un puriste!Un vrai! Seul un accent d'une perfection déconcertante pourra le décider à comprendre!

Quelques minutes passent...puis enfin...le déclic! Ses mains, laissant apparaitre un minuscule pouce surmonté d'un immense ongle, se mettent a agripper le volant et en avant la musique!

Une course poursuite digne d'un Crazy Taxi commence! Un bon Shufou est un Chauffard fou! Il roule, accélère, klaxonne allègrement!et s'en donne à cœur joie, pensant bien faire! Votre vie est entre ces mains! Sa gorge retentit, il baille tel un phoque, se récure l'oreille, chante parfois, rigole souvent, freine rarement, mais ce Shufou demeure un être indispensable...

Imaginez! 11RMB en moyenne la course! Un croissant français pour un peu prés un quart d'heure de fraicheur et plus de 5 kilomètres parcourus!Le choix est vite fait!

Peut-être que le Shufou est en fait tout simplement ce Vélib introuvable, gage de rapidité et de frayeur incomparable!   

Rendons à César ce qui est à César, cet article a été rédigé par Nicolas, notre belle plume d'HEC





Posté par Sixt à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2009

Vie nocturne en semaine, sortie culturelle du week-end

Après quelques démarrages, patinages et tentatives pleines de bonnes volonté, voilà enfin ce blog lancé! Avec l'assurance d'avoir régulièrement (enfin presque) des nouvelles en tout genre sur la vie Shanghaïenne, l'humeur des colocs, la température extérieure, et les meilleurs adresses pour essayer de faire rêver ceux qui nous manquent en France, et de faire revenir ceux qui connaissent déja.

DSC00022

Le rythme de la semaine est pris! Presque parisien: métro, boulot, resto, boulot, resto, (sortie), dodo... Chacun travaille ici dans des conditions agréables, avec quelques expatriés et des chinois sinon ouverts, du moins "occidentalisés": ils ne se raclent pas la gorge au bureau, ne crachent pas par la fenêtre, gardent leur chemise. Les stages sont intéressant ouverts sur la vie économique de la Chine, dans des secteurs porteurs

DSC00025

Si les sollicitations de sorties sont nombreuses, il fait bon profiter un peu de son "chez soi" qui a pour seul inconvénient d'être trèèèès loin des standards des logements de janvier pochain en France... Quoi qu'il en soit, nous sortons de temps à autres pour des petites soirées entre jeunes français, occasion de rencontrer des gens sympa, de faire des connexions et de se revoir avec plaisir.

DSC09948

Après deux semaines de létargie culturelle, nous nous sommes décidés à visiter un peu la Chine. La "vieille ville" nous a déçu: des rues rénovées façon Parc Astérix avec des boutiques partout, peu de temples, et partout l'envahissement des chantiers.
Aujourd'hui dimanche, nous nous sommes décidés à prendre le train pour Suzhou, ville d'eau à 100km de Shanghai. C'est l'expédition pour trouver des tickets, et monter dans un TGV des plus modernes. La ville en elle-même recelle quelques beau temples et jardins, entourés de canaux qui lui confère le titre ronflant de "Venise de Shanghai". Le smaisons traditionelles avec leurs cours et leurs bassins succèdent aux pagodes qui donnent une vue saisissante sur cette petite ville de 2,3 millions d'habitants

DSC00113

La vie culturelle, laborieuse et nocturne se poursuit, à très bientôt pour des photos et les nouvelles aventures de la Xingjiacoloc'

Geo

Posté par GodA à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2009

La maison du bonheur, by Sixt

DSC09766

Nos prédecesseurs avaient appelé l'appart la Maison du Bonheur, ils n'avaient pas tort ...
Théoriquement nous sommes trois colocs, mais cette nuit nous avons battu tous les records, nous avons dormi à 7 à la maison ... Entre Mathilde et Bastien, deux bachelors en quête d'appartement, Diane (collègue et amie AST) qui a laché le sien pour repartir demain (quelle tristesse) et Max qui en rentrant de soirée se fait enfermé dehors par son coloc, cette petite bande a su rentabiliser dans la joie et la bonne humeur l'espace disponible de l'appartement 402 du 66 Qingdao Lu (Lu qui veut dire Rue en chinois).
Sans oublier un certain Hubert de l'EM qui est passé assez tôt deposer ses valises avant de repartir faire un petit tour d'Asie avant le début des cours de l'EM Shanghai en septembre, nous attendons cette date pour savoir à quoi il ressemble...
Bref, on aime la Maison du Bonheur, on kiffe notre coloc !!

Posté par Sixt à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2009

Enfin !! Notre blog de coloc'

On l'avait dit, on l'a fait, voici notre blog de coloc' à Shanghai !!

Pour ceux qui ne le savent pas, notre coloc' est composée de trois jeunes et beaux (??) étudiants, en stage pour 6 mois : Geoffroy (Stage Bachelor, EM Lyon), Nicolas (HEC) et moi, Sixtine (EM Lyon tambien). On est du côté de People Square, au centre de Shanghai, dans un appart tout à fait coquet.

Alors pourquoi XingJia (pour le Coloc je pense que vous avez maintenant compris...), parce que Xing ça veut dire Bonheur, et Jia maison et comme ici c'est un peu la maison du bonheur... et qu'en plus on parle tous les trois un excellent chinois (ou pas) !

Donc voilà, c'est parti pour 6 mois, pour nos familles, nos amis, ça sera un bon moyen de voir à quoi ressemble notre quotidien !!

Posté par Sixt à 10:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]